Luxembourg Institute of Research
in Orthopedics, Sports Medicine and Science

__________________

Bridge builder between research, clinical practice and sports.

We deliver scientific, economic and societal value for Luxembourg by performing research and development in the fields of sports medicine, sports science, sports surgery and sports rehabilitation, summarized as sports-related research.

UPCOMING EVENTS

19 May
20 May

37 GOTS Congress

More information: GOTS CONGRESS
20 May

The impact of COVID on athletes - S-Training/ Webinar with Evi Wezenbeek from Ghent University

The impact of COVID on athletes Although we had all hoped that the Corona pandemic would have come to an end by now, unfortunately it continues to plague society. The impact of COVID on sports and certainly on sports practitioners (athletes) remains large. In this training we will therefore discuss the impact of a SARS-CoV-2 infection on the various systems in the body (cardiovascular, muscular, etc) and both the short- and long-term effects will be explained. This training will be based on a literature overview and our own research results in this area will be presented as well. The zoom link is https://tu-dortmund.zoom.us/j/96382773753?pwd=bnduZi9LY2g5c25YZlFZaE1NYmJkZz09

LATEST NEWS & UPDATES

Gestion de la douleur chez les athl├Ętes de haut niveau : synth├Ęse ReFORM de la position de consensus du CIO

Link to the article

P.M. Tscholl, B. Forthomme, J. Cabri, S. Le Garrec, J.-F. Kaux,   

P. Edouarda, A. Bourgeois, R. Seil, G. Martens

Introduction

La déclaration de consensus du CIO sur la gestion de la douleur chez les athlètes de haut niveau émet des recommandations visant à harmoniser les pratiques et à promouvoir une approche multimodale de cette problématique.

L’utilisation importante d’antalgiques et d’anti-inflammatoires lors de compétitions de haut niveau montre combien la douleur est un aspect important de la vie des sportif.ve.s. Plusieurs sondages auprès des médecins du sport en charge d’athlètes de haut niveau ont montré que ces médicaments ne sont pas uniquement prescrits pour traiter la blessure et diminuer la douleur ressentie, mais également pour poursuivre la pratique sportive, voire même prévenir des douleurs qui pourraient survenir à l’effort.

La bonne gestion de la douleur chez l’athlète de haut niveau reste un champ hautement complexe, nécessitant des notions tant pharmacologiques que cliniques. Une approche multidisciplinaire somatique est nécessaire dans les douleurs chroniques, accompagnée d’une prise en charge biopsychosociale, tout en appliquant les conventions et les règles de bonnes pratiques et de lutte contre le dopage pour maintenir la santé physique et mentale de l’athlète.

Faire le bon diagnostic pour choisir le bon traitement

L’origine de la douleur, son historique, les facteurs impliqués, représentent la base pour la compréhension et le choix du traitement. Une douleur aiguë post-traumatique ne peut pas être comparée à une douleur chronique, ni à une douleur récurrente ou de type surcharge (Tableau I).

L’information douloureuse peut parvenir des tissus endommagés ou d’une inflammation, souvent concomitante en post-traumatique (douleur nociceptive ou inflammatoire), du nerf lui-même (douleur neuropathique lors d’une Stratégies de prise en charge de la douleur. Les options non-pharmacologiques ou non-médicamenteuses sont à envisager en première intention ; elles prennent en compte les facteurs neurobiologiques, psychologiques et cognitifs, contextuels et environnementaux. L’éducation du patient joue un rôle primordial, non seulement pour la compréhension de l’origine multifactorielle de la douleur mais aussi pour optimiser la compliance au traitement. Les différentes modalités thérapeutiques, actives ou passives, s’envisagent de manière individuelle

Monitorer l’efficacité du traitement choisi

L’objectif du traitement vise à ramener l’athlète à son meilleur niveau de performance, sans douleur et en évitant la récidive. Le/la sportif.ve doit comprendre que l’efficacité thérapeutique n’est pas toujours corrélée avec la guérison tissulaire et ne dépend pas uniquement de l’entrée nociceptive. La communication des objectifs et des différentes étapes de la prise en charge ainsi que la responsabilisation de l’athlète dans ce processus restent essentielles pour maintenir sa confiance et sa

Situation particulière

Les parathlètes constituent un groupe particulier dans la prise en charge de la douleur. En effet, ils présentent régulièrement des douleurs fantômes ou localisées sur un moignon, parfois de la spasticité ou encore des douleurs en lien avec leur déficience spécifique. Une approche spécialisée s’avère essentielle pour traiter des douleurs chroniques et/ou neuropathiques dans ce contexte.

Questions éthiques et culturelles

La perception de la douleur ainsi que sa verbalisation peuvent changer en fonction de l’origine de l’athlète, du type de sport pratiqué mais aussi du sexe. Le choix libre et volontaire du/de la sportif.ve de participer à une activité physique « malgré la douleur » ne semble pas toujours évident. Le corps médical se doit d’appliquer le code médical du CIO, insistant sur le fait que « la santé et le bien-être des athlètes sont prioritaires et l’emportent sur les aspects compétitifs, économiques,...

WE ARE MOVING!

Way for improvement: Primary survey on concussion knowledge of sports stakeholders in three European countries